La technique de motivation optimale

Comment réussissez-vous à motiver votre enfant a ramasser sa chambre?

Comment réussissez-vous à motiver votre collègue à utiliser une de vos approches qui fonctionne à merveille?

Comment réussissez-vous à motiver un changement de comportement défavorable chez quelqu’un?

Comment réussissez-vous à convaincre votre patron d’opter pour votre plan d’action avant-gardiste?

Si vous n’avez aucune difficulté à motiver qui que ce soit dans votre entourage et que vous êtes totalement satisfaits des résultats que votre technique vous apporte, eh bien bravo! Continuez!

Si ce n’est pas votre cas, et bien je vous invite à lire les lignes qui suivent ou je vous présente une technique qui vous permettra de parfaire votre approche  et obtenir des résultats exceptionnels.

Avant de débuter, j’aimerais faire une petite distinction très importante entre la manipulation, l’influence positive et la motivation

  • Manipuler: utiliser les mots dans le but de tromper les autres.
  • Influencer: activer une action, une réflexion, une réaction chez l’autre
  • Motiver : activer une énergie positive, le désir

Pour réussir à motiver les gens à prendre action, il est important de réaliser que votre approche se doit d’activer un désir, une volonté de leur part. Ils ont besoin d’avoir le goût de faire, d’être, d’acheter ou  d’adhérer à votre idée.

Certains utilisent  la manipulation ou la menace pour stimuler une action chez la personne. Sachez toutefois qu’habituellement lorsque la personne s’aperçoit de cette astuce de votre part, elle set en garde et se ferme davantage à vos propositions par la suite. Donc devient donc de plus en plus difficile de « manipuler » une personne plus d’une fois.

C’est la raison pour laquelle, personnellement, j’opte pour activer le désir chez les gens.

Le désir est acquis de deux façons :

  1. Par le plaisir, par ce que je veux obtenir, faire, être… «  je veux avoir… Je veux être… Je veux faire… »
  2. Par le désir d’éviter la souffrance, le désir de s’éloigner de ce que nous ne voulons plus : « Je suis tanné de me voir comme cela, je ne veux plus avoir ce poids sur les épaules, je ne veux plus cette vieille bagnole, je ne veux plus avoir à tout décider par moi-même, je ne veux plus me faire traiter de la sorte… »

Donc la principale façon d’activer une petite flamme intérieure chez une personne est de trouver l’énergie qui est la plus forte dans la situation présente : le plaisir par l’obtention de quelque chose ou le désir de s’éloigner de quelque chose.

Prenons un exemple typique : « je veux motiver un changement de comportement chez mon ado ». (On sait tous comment ils peuvent être difficiles à motiver parfois!)

Donc, voilà je veux motiver mon ado à me parler avec une attitude plus appropriée, i.e moins sur un ton sarcastique et irrespectueux.

Alors je commence par lui poser la question suivante : Dis-moi Nick, qu’est-ce que tu aimes le plus recevoir de moi?

Nick : « Rien »

  • Alors je reformule… «  Rien du tout? Wow ça me simplifie la vie! »
  • Nick : « Ok, plein de choses d’abord »
  • « Ok, plein de choses comme quoi? »
  • Nick : « Ben… »
  • Mon fils n’est pas très bavard, alors il me sort des permissions…
  • Nick : « que tu me laisses aller chez mes amis… »
  • « Ok, parfait, aller chez tes amis, c’est ce que tu désires. Moi ce que je désir recevoir le plus de toi c’est une attitude positive et respectueuse, c.-à-d. une approche sous forme de demande au lieu d’exiger. Une réponse à mes questions d’un ton jovial, au lieu d’un ton sarcastique.

Alors, qu’est-ce que tu dis de recevoir plus de permissions de ma part en échange d’une approche plus appropriée de la tienne? »

  • Là …ll réfléchie à cette proposition d’un air perplexe, parce que je viens de briser son pattern comportemental… Il finit par me dire :
  • Nick : « Deal! »

J’utilise cette technique dans bien des situations. Peu importe sa demande plus tard, j’utilise la même stratégie pour motiver un comportement appréciable de sa part, peu importe la permission que je lui donne.

Le but est de lier le désir de la personne au vôtre. De cette façon, le résultat est gagnant/gagnant! C’est bon pour l’autre ET c’est bon pour vous.

La même stratégie s’applique si la personne vous exprime ce qu’elle ne veut plus. Vous liez sa souffrance présente aux actions qui nécessite d’être prise, si elle veut vraiment que cette souffrance cesse.

La fonctionne à merveille! Essayez-le!

Pssst! Si vous avez besoin de ressources pour devenir un leader inspirant, jetez un oeil à mon programme en ligne sur le sujet!